Assurément celles que vous ferez par beau temps, en étant en bonne forme (physique et mentale)… et en bonne compagnie 🙂 !

RoqueMulato_1500

En vacances dans l’île, souvent pour une courte durée, vous voudriez ne rien « rater » de ce que l’île à de plus beau, de plus intéressant, de plus sauvage… et vous nous demandez quels sont les itinéraires “les plus beaux, les plus intéressants, les plus sauvages” 🙂 .  Mais comment vous répondre sans rien connaître de vos capacités, de vos aspirations, de vos goûts… et surtout de la météo que vous aurez pendant votre séjour?!?

Impossible donc de décider pour vous et par avance de votre “Programme rando” 🙂 … mais nous pouvons tout de même vous donner quelques conseils:

  1. Documentez-vous avant de partir et faites une pré-sélection des itinéraires qui vous intéressent sans vous bloquer définitivement sur un programme, attendez de voir la météo.
  2. Si la météo le permet, choisissez vos itinéraires dans les différentes zones de l’île pour en découvrir les multiples facettes. Nous avons coutume de distinguer 5 zones: le Nord-est, le Nord-ouest, le Sud-est, le Sud-ouest et les Montagnes du Centre. Ces 5 zones vous offriront des ambiances et des paysages très différents.
  3. Pour ne pas passer à côté de points d’intérêt, renseignez-vous sur ce que les itinéraires peuvent permettre de visiter « en route » ou à proximité.
  4. De notre point de vue, les itinéraires intéressants sont quasiment tous à l’intérieur de l’île. Si vous trouvez des itinéraires proches des grands complexes touristiques, ne vous emballez pas… La plupart n’ont comme intérêt que leur proximité avec ces grands complexes touristiques et/ou le fait d’avoir du beau temps 350 jours par an ! Si le temps permet de randonner ailleurs, ne faites pas de ces itinéraires une priorité, l’île a beaucoup mieux à vous offrir!
  5. Attention, un itinéraire magnifique par temps clair n’a plus aucun intérêt lorsqu’il se retrouve dans les nuages.
  6. Bonne nouvelle pour les randonneurs “modestes”: à La Grande Canarie, un itinéraire n’est pas forcément plus beau parce qu’il est plus long ou plus exigeant. Des itinéraires courts et faciles peuvent être extrêmement intéressants… s’ils sont bien choisis !
  7. Les différentes zones de La Grande Canarie sont très inégalement peuplées”: le quart nord-est de l’île concentre 75 % de la population, les itinéraires dans cette zone vous rapprocheront donc plus surement d’habitations que les itinéraires du sud-ouest. Mais, pas de panique, ce seront des petites habitations avec des jardins vivriers pas des barres d’immeubles… sauf si vos itinéraires s’approchent des villes évidemment ! A contrario, dans les zones peu peuplées, pensez que vous ne pourrez compter que sur vous-même. Et il ne faudra pas vous étonner si votre chemin est enherbé: personne ne sera passé avant vous 🙂 !
  8. La plupart des itinéraires sont peu fréquentés et si vous sortez des « sentiers battus » vous ne croiserez généralement pas beaucoup de randonneurs. Il n’y a quasiment que sur les 1,5 km qui séparent le parking La Goleta de Roque Nublo, que vous verrez beaucoup de touristes. Les mêmes, mais tout de même pas aussi nombreux, que sur la digue de Meloneras 🙂 . Descendus de leur voiture ou de leur bus, tongues aux pieds, ils produiront sous vos yeux le plus bel effort de leur séjour.
  9. Ne négligez pas les itinéraires « en traversée » au motif qu’ils obligent à prendre le bus (ou, exceptionnellement, le taxi) et vous deviendrez vite « accro » de ces itinéraires qui renforcent l’impression d’être allé très loin. Et puis prendre le bus c’est déjà en soi toute une aventure! (Lire nos conseils dans Se déplacer en bus).
  10. De notre point de vue, il est déraisonnable, voire dangereux, de prévoir de randonner en été à La Grande Canarie.

___

Pour préparer votre voyage et votre séjour, vous aimerez peut-être :

Pour vous décider et savourer davantage de photos prises “en chemin…”, rendez-vous à la rubrique Photos en partage.