Une incitation au voyage

Louer une voiture à La Grande Canarie

Même si les compagnies de bus de l’île, notamment la compagnie Global, assurent une assez bonne couverture de l’île,

louer une voiture vous donnera bien évidemment davantage d’autonomie.

Avez-vous besoin d’une location de voiture pour toute la durée de votre séjour ou souhaitez-vous simplement louer une voiture ponctuellement, à la journée ? Les agences de location proposent généralement leurs services à l’aéroport, dans la capitale Las Palmas, et dans les grandes cités balnéaires : ne comptez pas trouver une voiture à louer à l’intérieur des terres. Par conséquent, si vous résidez dans une cité balnéaire importante, les 2 options décrites (tout le séjour ou à la journée) sont possibles, mais si vous résidez à l’intérieur de l’île il vous faudra prévoir une location pour une durée plus importante.


ART14-2Bonne nouvelle : louer une voiture est plutôt bon marché à Gran Canaria. 
Avant toute chose, faites-vous une idée des prix en utilisant un site comparatif (liligo, autoeurope, rentalcars, opodo, priceline, holidayautos…). D’un loueur à l’autre, pour une même catégorie de véhicule, les prix peuvent varier de 1 à 3.  Le prix de journée pour une location de 7 ou 10 jours voire davantage, sera généralement (et logiquement 🙂 ) inférieur à celui d’une location pour une seule journée. Les prix de journée varient en fonction de la pression des demandes, donc de la période de l’année. Pour un véhicule de type VW Polo/Seat Ibiza, sur une période de 7-10 jours ou plus, on peut trouver un prix de journée autour de 14-15€.

ART14-3
Le choix est vaste. Des compagnies « classiques » : Europcar, Hertz, Avis, Budget, Goldcar, Sixt… aux compagnies (un peu) moins connues : Autoreisen, Auto Plus Car, Cicar, Orlando… beaucoup de loueurs sont présents sur le marché canarien et si vous louez au départ de l’aéroport tous les choix sont possibles : les loueurs qui n’ont pas de comptoir à l’aéroport vous fixeront rendez-vous dans l’aéroport à l’arrivée de votre vol.

Attention, lorsque vous comparerez les prestations proposées ! Certaines prestations sont proposées par la quasi-totalité des loueurs (kilométrage illimité et air conditionné par exemple) mais nous vous conseillons, par contre, d’être vigilant(e) si vous avez besoin de prestations plus spécifiques : conducteur de moins de 25 ou de plus de 69 ans, deuxième conducteur, location d’un siège enfant…

Un point sensible : le plein de carburant. Certaines compagnies pourront vous paraître (un peu) moins chères mais se rattraperont en facturant le plein à un prix exorbitant (et oui, au coût de l’essence se rajoutera un prix de main d’œuvre !) : même en supposant que vous parviendrez à rendre la voiture avec un réservoir vide, vous aurez été arnaqué(e) ! Les compagnies raisonnables indiquent le niveau du réservoir (plein ou 3/4) à la prise du véhicule et vous demandent de retourner le véhicule au même niveau.

ART21-6Quelle voiture choisir ? Les prix peuvent varier, chez un même loueur, de 1 à 5 selon la catégorie du véhicule (de la petite voiture type Fiat 500 au minivan type Renault Espace). Les fantaisies type Cabriolet sont également onéreuses. Généralement vous optez pour une catégorie de véhicules, sans garantie d’avoir vraiment la marque et le modèle choisis. Attention aux catégories les moins chères : assurez-vous que la taille du véhicule vous permettra de charger tous vos bagages ! A contrario, sur les routes canariennes, qui sont étroites et pentues, des voitures maniables sont préférables à des véhicules gros et lourds.

Quelles options supplémentaires choisir ? À vous d’en juger évidemment… Les assurances sont un vrai casse-tête. Il peut être pertinent d’interroger votre assureur et votre banquier (Certaines cartes bancaires, si vous les utilisez pour payer votre location, remboursent la franchise). De notre point de vue, les conditions de route à La Grande Canarie ne justifient pas de vous assurer au-delà de vos options habituelles d’assurance. Si vous n’êtes pas déjà assuré par ailleurs, et si vous louez pour quelques jours seulement, il est peut-être préférable de prendre l’assurance tous risques du loueur. Par contre, plus la durée de location est grande, moindre est l’intérêt de cette assurance coûteuse (de l’ordre de 13€ la journée).ART19-2

À quel moment réserver ? Si vous suivez l’évolution des tarifs des loueurs, vous constaterez peut-être que les prix varient en fonction de la proximité du début de la location. À vous de choisir le meilleur moment pour faire votre réservation. Méfiez-vous de ne pas trop attendre… il y a des périodes où certaines catégories de véhicules peuvent ne plus être accessibles ! Nous vous conseillons de choisir un loueur qui ne débitera votre carte bancaire qu’au moment de la prise du véhicule et qui ne vous retiendra pas de frais si vous annulez votre réservation : vous serez ainsi libre de choisir un autre loueur si vous trouvez des conditions plus avantageuses. Au moment de la réservation, les loueurs attendent généralement les coordonnées bancaires de la personne qui sera le conducteur du véhicule.

Au comptoir du loueur… Vérifiez le montant à payer, il doit correspondre aux informations données à la réservation. Dans la majorité des cas, le dépôt de garantie est constitué par le relevé des coordonnées de votre carte bancaire et le loueur pourra prélever ultérieurement les éventuels suppléments (carburant, franchise…) directement sur votre compte. Faites-vous préciser le type de carburant utiliser (généralement, Sans Plomb 95) et les conditions de retour, particulièrement si l’agence est fermée au moment de votre départ. Pour les loueurs qui n’ont pas de comptoir et sont venus vous retrouver à l’aéroport, renseignez-vous de savoir où se trouvent leurs bureaux… pour le cas où 🙂 !

À la réception du véhicule… Trouver son véhicule sur le “parking loueurs” de l’aéroport quand on est fatigué par le voyage peut-être une épreuve 🙁 … Ne vous énervez pas et n’hésitez pas à demander au personnel présent même si ce n’est pas votre organisme de location. Vérifiez l’état du véhicule (intérieur et extérieur) avant de partir. Vous ne serez peut-être pas accompagné par le loueur alors si vous constatez des problèmes (bas de caisse enfoncé, rayures, tablette arrière pliée, absence d’antenne, essuie-glace manquant…), n’hésitez pas à retourner au comptoir du loueur pour les mentionner sur votre contrat. Profitez des premiers kilomètres pour tester votre véhicule, notamment les freins. Les pneus sont bien souvent sous-gonflés : dès que possible, vérifiez leur pression et faites le nécessaire. À l’usage, si votre véhicule ne vous donne pas satisfacton, retournez chez le loueur et demandez (courtoisement… c’est toujours plus efficace !) à changer de voiture.

Au retour du véhicule loué… Si vous rendez un véhicule vraiment trop sale, le loueur est en droit de vous facturer son nettoyage. Généralement vous aurez à faire le plein (ou ¾) d’essence avant de rendre le véhicule. Si vous ne le faites pas, le loueur le fera à votre place… et appliquera son propre prix. Restituez la voiture à l’heure convenue, sous peine de vous voir facturer une journée en plus.

Généralement les loueurs ne sont pas très regardants quant à l’état des véhicules retournés. Ne vous rendez pas malade tout votre séjour pour une éraflure faite en manœuvrant contre un cactus !

 

Quelques infos et conseils complémentaires…

ART14-4
Les routes de l’île
sont globalement bien entretenues mais, à l’exception du réseau autoroutier (gratuit) qui ceinture l’île en bordure de côte du Nord au Sud-ouest, elles sont étroites et pentues et les virages sont nombreux et serrés… ce qui peut mettre en difficulté des conducteurs peu expérimentés.

Il est à noter que, trouver sa voie n’est pas toujours chose facile, particulièrement dans les grosses agglomérations, le balisage étant souvent insuffisant pour des étrangers. À défaut d’avoir un GPS de voiture, une bonne carte et un copilote compétent en lecture de cartes sont des biens précieux… Pensez qu’il est également possible d’utiliser son Smartphone ou sa Tablette (sans aucun coût s’ils sont associés à une carte Off-Line à préparer avant votre départ) comme GPS pour se diriger. Lire les articles de la rubrique Smartphones-GPS.

Bonne nouvelle, les carburants sont moins chers qu’en France, moins d’un Euro le litre.

Les Canariens sont généralement courtois au volant, alors sur « leurs » routes, nous vous conseillons de veiller à ne pas entraver leur circulation : arrêtez-vous si vous voulez jouir du paysage ou faire des photos et, chaque fois que possible, effacez-vous pour laisser passer les véhicules qui vous ont rattrapé(e). La voiture qui vous suit vous klaxonne ? Elle  ne vous agresse pas, elle vous demande simplement de vous serrer pour la laisser passer !

Sur les routes, attendez-vous à rencontrer de nombreux cyclistes : amateurs ou professionnels (de grandes équipes s’entraînent à La Grande Canarie), individuels ou en groupes. Prudence !

En week-end, particulièrement le dimanche, vous pouvez être confronté(e) à des hordes de motards ayant parfois une conception assez particulière de la notion de « partage de la route » 🙁 .

Quelques pistes peuvent apparaître sur certaines cartes comme des « routes secondaires » alors qu’elles sont impraticables avec un véhicule ordinaire (c’est notamment le cas de la GC 602 qui part au Nord de Arteara en direction de Ayagaures) : si vous voyez que vous vous fourvoyez, rebroussez chemin dès que possible.

Les cœurs de villages ou de hameaux peuvent s’avérer très étroits. Mieux vaut stationner à l’extérieur et s’y engager à pied plutôt qu’en voiture.

__________

Pour préparer votre voyage et votre séjour, vous aimerez peut-être :

Et si l’idée de vous équiper d’un GPS – ou d’un Smartphone/Tablette – pour randonner et pour vous déplacer dans l’île vous titille, rendez-vous dans la rubrique Smartphones-GPS.

Pour vous décider et savourer davantage de photos prises “en chemin…”, rendez-vous à la rubrique Photos en partage.