Une incitation au voyage

Se loger à La Grande Canarie

Bien sûr le rêve de tous les touristes randonneurs serait de profiter à la fois de la mer et des sentiers…mais la géographie de l’île fait que ce n’est pas si simple que ça !

Des adresses à conseiller ? Cliquer ici

Si vous choisissez un hébergement dans les complexes balnéaires du Sud de l’île, image4sachez que les quelques randonnées faciles d’accès ne seront pas, et de loin 🙂 les plus intéressantes.

TenteniguadaEt comme ce serait vraiment dommage – si vous ne restez qu’une petite dizaine de jours – de vous cantonner à ces itinéraires, vous allez devoir effectuer des trajets, que ce soit en bus ou avec une voiture de location.

 

 

 

 

Et si vous choisissez de loger à l’intérieur de l’île, vous serez plus près d’itinéraires de randonnée intéressants… mais bien loin des plages !

 

Bref, votre lieu d’hébergement est à choisir en fonction des objectifs prioritaires de votre séjour :

  • Si la randonnée est votre objectif principal, vous aurez intérêt à vous rapprocher du Centre de l’île. San Bartolomé, Santa Lucia, Ayacata, Tejeda… sont des options qui vous donneront assez facilement accès à de belles randonnées.
  • Si vous souhaitez profiter avant tout de la plage, vous aurez vraisemblablement intérêt à choisir un hébergement dans la zone touristique du Sud.
  • Résider à Las Palmas ou ses environs est une option pour qui voudrait explorer le Nord de l’île.
  • Fataga peut-être un “assez bon” compromis entre plage et randonnée.

 

HaciendaMolinoLe lieu est peut-être aussi à choisir en fonction du mode d’hébergement souhaité : souhaitez-vous être logé(e) à l’hôtel ou en location ?

De notre point de vue, une location confère plus d’autonomie au randonneur mais le choix de résider successivement dans différents hôtels peut permettre d’accéder plus aisément aux randonnées et de découvrir les différentes zones de l’île sans avoir trop de route à faire.

 

  • Si vous recherchez un hôtel, la plus grosse concentration d’hôtels se trouve dans la zone touristique du Sud mais il y a également de plaisants hôtels ruraux éparpillés dans toute l’île (ci-contre : l’hôtel rural La Hacienda del Molino à San Bartolomé, malheureusement fermé pour le moment !). Avant d’opter pour une formule all-inclusive, assurez-vous que l’organisation de votre hôtel est compatible avec vos projets de randonnée !

 

  • Les chambres d’hôtes et différents B&B sont aussi une option… pas forcément peu coûteuse !

Quelques conseils :

  • Avant de vous décider, munissez-vous d’une bonne carteART13-3-300x227[1] pour pouvoir localiser votre projet d’hébergement. Observez le tracé des routes que vous aurez à parcourir (assez rectiligne ou tout en tortillons ?) et gardez à l’esprit qu’à l’intérieur de l’île on fait rarement plus de 40 km/h de moyenne.

 

  • Utilisez les moyens d’information modernes : Google Earth, particulièrement en mode Street View, vous renseignera très pertinemment sur l’emplacement d’une location ou d’un hôtel. Les webcams sont aussi une source d’information sur un lieu précis.

 

  • Si vous choisissez un hébergement au Sud de l’île, pensez que vous serez plus proche de la plupart des départs de randonnées en résidant à Maspalomas plutôt qu’à Puerto Rico ou Puerto Mogan qui ne permettent d’accéder aisément qu’à quelques randonnées de la Zone Sud-ouest et qui, pour la plupart des autres randonnées, vous obligeraient d’abord à retourner à Maspalomas…

 

  • Soyez vigilant(e) quant à la localisation exacte de votre hébergement. L’organisation administrative de l’île peut induire en erreur : Maspalomas, Playa Del Inglès, San Agustin… par exemple, font partie du Municipio de San Bartolomé, mais si c’est à San Bartolomé même que vous voulez résider – un bon choix pour un randonneur – ces grosses cités balnéaires en sont très éloignées.

 

  • Les Casas Rurales de l’île ont souvent ART13-6-300x225[1]beaucoup de charme et proposent des prestations de bon niveau mais, de notre point de vue, sont chères pour qui compte être sur les chemins la majeure partie de la journée. On trouve sur Internet des propositions de locations moins chères… évidemment moins luxueuses. Vous pouvez aussi tenter (… uniquement si vous comptez partir en période creuse 🙂 ) de négocier le prix si, peu avant votre départ, la Casa Rurale de vos rêves semble toujours disponible… mais c’est évidemment une option risquée 😉 .

 

  • Certaines locations peuvent s’avérer très, TRÈS, éloignées du monde. C’est évidemment une option mais… Où trouverez-vous une boulangerie, une épicerie, un restaurant… ? Combien de temps vous faudra-t-il pour rejoindre un axe routier ?

 

  • Certaines particularités des locations peuvent s’avérer « éprouvantes » : un raidillon d’accès impressionnant,  l’absence de stationnement, un accès uniquement à pied…

 

  • Certaines Casas Rurales sont proposées dans des CuevasART13-2-300x200[1] (i.e. des maisons-grottes). Mieux vaut être amateur(e) de pittoresque 🙂 ! (Photo : une Cueva aménagée en Casa Rurale à Artenara).

 

  • Renoncez à l’idée géniale que personne n’aurait eue avant vous. S’il y a tant de monde à Playa del Inglès, c’est peut-être qu’il fait réellement bon s’y détendre et s’y baigner !

Notre opinion :

Nous préférons l’intérieur de l’île, quitte à renoncer à la plage, et nos exigences sont : l’accessibilité et la vue, en premier, puis, peut-être parce que nous n’effectuons que des séjours longs, le lave-linge… et la connexion Wi-Fi. Pour en savoir plus sur nos adresses préférées 🙂 , cliquer ici.

… Vous êtes allé(e) à La Grande Canarie ? Vous avez occupé un logement que vous (dé)conseilleriez ? Dites-le en laissant un commentaire… Merci.

__________

Pour préparer votre voyage et votre séjour, vous aimerez peut-être :

Pour vous décider et savourer davantage de photos prises “en chemin…”, rendez-vous à la rubrique Photos en partage.